Les 10 techniques photo à maîtriser pour vos photos d’enfant

Après vous avoir proposé, il y a quelques semaines, un article recensant mes 10 meilleures astuces pour faire de la photo d’enfant, je vous partage aujourd’hui les 10 techniques photo les plus importantes à maîtriser pour faire de la photo d’enfant.

Cet article a pour but de rassembler les techniques photo que je juge importante de connaître et dont j’ai déjà parlé sur mon blog. Vous trouverez pour chacune d’elles, un lien vers un ou plusieurs de mes articles.

techniques photo

1- Savoir tenir son appareil photo

Parce que tout commence par là.
Je suis sûr que certains d’entre vous trouveront un peu surprenant de devoir apprendre à tenir son appareil photo, mais croyez-moi, c’est extrêmement important !!!

Et c’est une des techniques photo les plus simple, mais qui vous donnera des résultats immédiats. 😉

techniques photo

Adopter la bonne position permet d’optimiser sa stabilité et ainsi éviter des photos floues dans pas mal de situations. C’est particulièrement utile en intérieur ou la lumière vient à manquer et pour laquelle vous serez obligé d’utiliser des vitesses d’obturation assez basses.

Je peux vous assurer que dans certaines conditions de lumières un peu compliquées, une position bien stable vous sauvera la mise.

Technique détaillée dans cet article : Comment bien tenir son appareil photo ?

2- Comprendre et maîtriser le Triangle d’Exposition

La compréhension du Triangle d’exposition est à la base de toute votre pratique photographique. Il est totalement impossible de progresser si vous ne comprenez et ne maîtrisez pas son fonctionnement.

Je suis certains que vous connaissez déjà les 3 paramètres qui le compose puisqu’il s’agit de :

  • Ouverture du diaphragme
  • Vitesse d’obturation
  • Sensibilité ISO

Triangle d'exposition

Ce sont eux qui vous permettent d’agir sur l’esthétique, mais aussi et surtout sur l’exposition de vos photos. La maîtrise du triangle d’exposition vous permettra de savoir parfaitement comment ces 3 paramètres interagissent entre eux. Ce qui vous donnera toutes les clés pour anticiper et réagir à n’importe quelle situation.

Technique détaillée dans cet article : Le Triangle d’exposition

3- Éviter le flou de mouvement et de bougé

Que vous soyez un photographe expérimenté ou débutant, le flou est notre plus grande hantise.
Un défaut d’exposition et de balance des blancs est facilement rattrapable en post-traitement, mais une photo floue restera toujours une photo floue.

C’est pourquoi il est important de connaître les flous pouvant apparaître sur vos photos et surtout savoir comment les empêcher dès la prise de vue.

techniques photo

Il en existe 3 flous de :

  • Mouvement : dû aux mouvements du sujet que vous photographiez.
  • Bougé : dû aux mouvements (ou plutôt tremblement) du photographe.
  • Mise point : dû à un défaut de mise au point surtout visible à grande ouverture (faible profondeur de champ).

Ce dernier cas est traité dans la technique N°4.

C’est bien connu, les enfants bougent beaucoup et savoir maîtriser leurs mouvements est primordial pour réussir à faire de très jolies photos d’enfants.
Malheureusement, on a trop tendance à penser que le flou n’est dû qu’aux mouvements du sujet photographié et non à celui qui tient l’appareil photo. En l’occurrence VOUS !!!

Avec une vitesse d’obturation trop basse, ce sont également vos mouvements qui peuvent vous faire rater des photos. C’est parfois pour cette raison qu’on se demande pourquoi la photo est floue alors que l’enfant ne bougeait pas du tout. 😉

Technique détaillée dans cet article : Ma photo est floue… Au Secours !!!

4- Maîtriser parfaitement votre mise au point

Et si après avoir maîtrisé le mouvement, vous obtenez toujours des photos floues, c’est sans doute que vous n’êtes pas assez précis(e) au moment de la mise au point.

Et oui, vous pensiez avoir fait la mise au point sur le regard de l’enfant, mais finalement, c’est la feuille au premier plan qui est nette.
C’est d’autant plus visible si vous êtes un(e) adepte de la faible profondeur de champ pour vos portraits.

techniques photo

En utilisant une grande ouverture pour obtenir de jolis flous d’arrière-plan, vous devez avoir une plus grande rigueur et une plus grande précision lors de la mise au point parce que la marge d’erreur est bien plus mince.

Technique détaillée dans cet article : Ma photo est floue… Au Secours !!! – Mise au Point

5- Comprendre le fonctionnement d’une mesure de lumière

A ce stade de l’article, vous devriez avoir bien compris la réalisation d’une bonne exposition. Maintenant, il est temps de savoir exactement comment mesurer la lumière d’une scène pour pouvoir trouver l’exposition qui vous convient.

techniques photo

Et pour ça, il existe seulement deux mesures de lumière :

  • Matricielle ou évaluative
  • Spot

Alors en réalité, il existe plus de modes, mais ils n’ont que peu d’intérêt. Maîtriser ces deux modes à la perfection, vous permettra de couvrir la totalité de vos besoins. Donc pourquoi se compliquer la vie.
Ils ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients, c’est pourquoi il est important de savoir quand et comment les utiliser pour vous faciliter la tâche.

Technique détaillée dans cet article : Comment faire une mesure de lumière efficace ?

6- Savoir analyser un histogramme pour être efficace

Cette technique n’est pas la plus importante de cet article parce que vous pouvez très bien vous en passer, mais croyez-moi savoir lire et interpréter un histogramme, vous permettra d’analyser une photo d’un seul coup d’œil depuis le petit écran de votre appareil photo.

techniques photo

Il contient absolument toutes les informations pour déterminer si une photo est sous-exposée, fortement sous-exposée, surexposée, peu contrasté ou fortement contrasté… Il faut simplement savoir lire un histogramme pour en tirer parti de la meilleure façon et en seulement quelques secondes. Il doit vous permettre de rapidement corriger une erreur d’exposition.

Technique détaillée dans cet article : 6 Photos pour comprendre un histogramme

7- Savoir régler efficacement sa balance des blancs

Je suis un fervent partisan de “ce qui est fait n’est plus à faire”. Alors si je peux régler un maximum de détail dès la prise de vue, c’est ça de moins à gérer lors de la phase de post-traitement.

Oui, c’est extrêmement simple de corriger une balance des blancs avec un logiciel tel que Lightroom, mais pourquoi ne pas le faire dès le départ ?
Et en plus de gagner du temps devant votre PC, vous aurez l’immense satisfaction d’avoir réussi vos photos.

Balance des blancs

Par chance, nos appareils photo numériques nous offrent un large choix de préréglages pour définir au mieux sa balance des blancs.
Il suffit simplement de les connaître pour réussir à les utiliser au bon moment.

Technique détaillée dans cet article : Régler sa balance des blancs

8- Limiter le bruit numérique sur vos photos

Le bruit numérique est ce fameux grain apparaissant sur toute la photo (visible sur la photo ci-dessous) et qui peut vraiment dégrader fortement la qualité. Ce phénomène est dû à la trop grande montée en sensibilité ISO lors de la prise de vue.

Bruit numérique

Il est lié à la capacité de votre appareil photo et plus particulièrement de son capteur à plus ou moins bien gérer des sensibilités ISO élevées. C’est pourquoi, il est important de connaître les limites de votre appareil pour justement éviter de trop dégrader vos photos notamment dans des situations de faible luminosité.

Technique détaillée dans cet article : Bruit Numérique – Comment le limiter ?

9- L’importance de choisir le bon format de fichiers

Raw ou Jpeg ?
C’est l’éternelle question lorsqu’on débute en photographie.

Pour faire le bon choix, il est nécessaire de connaître leurs différences, leurs avantages, leurs inconvénients et dans quels cas il faut les utiliser.
L’un est moins encombrant en espace mémoire, utilisable tout de suite, mais offre moins de possibilités de retouches – Le format Jpeg.
L’autre est bien plus imposant en taille, demande nécessairement une étape de post-traitement, mais il permet justement bien plus de possibilités de retouches photo – Le format Raw.

Technique détaillée dans cet article : Format Raw ou Jpeg, lequel choisir ?

10- Oubliez le mode automatique

En utilisant le mode automatique, vous donnez délibérément à votre appareil le droit de décider ce qui est important sur vos photos, ce qui doit être mis en valeur et comment il doit l’être.

Si vous ne prenez pas un minium la main sur votre appareil photo, vous ne pourrez pas progresser.

Alors je ne suis pas en train de dire qu’il faut passer directement au mode Manuel, mais s’essayer au mode Priorité Ouverture et Priorité Vitesse vous permettra de bien mieux maîtriser le rendu final.

Vous prendrez ainsi la main sur le rendu esthétique et artistique de vos photos. C’est le seul chemin pour se trouver un style et affiner son approche photographique.

Technique détaillée dans cet article : Les modes semi-auto et Manuel

Technique détaillée dans cet article : Être un VRAI photographe, c’est utiliser systématiquement le mode Manuel – Vrai ou Faux ?

Partager l'article :
  •  
  • 10
  •  
  •  
  • 10
    Partages

Cet article a 2 commentaires

  1. C’est un super article ! Merci beaucoup pour tous ces précieux conseils.

    1. Bonjour Mélissa,
      Merci pour ce retour et ravi que cet article vous plaise. J’y ai regroupé ce qui me semble être les techniques primordiales pour réussir à s’épanouir dans sa pratique de la photo. 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu

Recevez l'E-book - 15 astuces pour photographier des enfants