2/3 Comment passer au mode Manuel en 3 étapes

Le Triangle d’Exposition

Avant de lire cet article, j’espère que vous avez bien lu l’article précédent “1/3 – Comment passer au mode Manuel en 3 étapes”.
Sa compréhension est primordiale pour pouvoir appréhender au mieux ce que je vais vous dire ici.
Si ce n’est pas le cas, je vous invite à cliquer sur ce lien: Première partie.
Comme vous êtes des gens sérieux, nous allons passer à ce fameux Triangle d’Exposition.

L’exposition

Comme nous l’avons vu dans la première partie, 3 paramètres sont fondamentaux dans l’exposition d’une photo:

  • L’ouverture du diaphragme
  • La vitesse d’obturation
  • La sensibilité ISO

Ils forment ce qu’on appelle, dans le jargon de la photographie, le Triangle d’Exposition.

Triangle d'Exposition

Ces 3 paramètres sont complémentaires.

C’est à dire que si vous modifiez l’un, il sera nécessaire de modifier au moins un des 2 autres paramètres pour compenser la perte ou l’ajout de lumière envoyée au capteur.
Mais avant de rentrer dans les détails du fonctionnement de ce triangle d’exposition au travers d’études de cas, je pense qu’il est nécessaire de savoir comment vérifier l’exposition de la photo sur votre appareil.

Par chance, les appareils photo modernes sont équipés d’un outil interne appelé “Posemètre”.
Moi je l’appel Saint Graal tellement il est pratique et indispensable.

 

Le Posemètre

Que vous utilisiez le réticule de visée ou l’écran au dos de l’appareil, une échelle d’exposition, allant de -2 à +2 avec le 0 comme point central (parfois de -3 à +3 voire de -4 à+4), est affichée. Elle vous permet de garder constamment un œil sur l’exposition de votre photo.

Triangle d'Exposition

Pour connaître son exposition, il suffit d’appuyer sur le déclencheur à mi-course pour que la cellule calcule la quantité de lumière entrant sur le capteur:

  • à 0, la mesure d’exposition vous indique que la quantité de lumière atteignant le capteur est présumée correcte pour une bonne exposition.
  • pour une valeur décalée à droite (ex: +1), cela signifie que la photo sera surexposée. En d’autres termes, la quantité de lumière étant trop importante, la photo sera trop claire.
  • pour une valeur décalée à gauche (ex: -1), cela signifie que la photo sera sous-exposée. La quantité de lumière étant insuffisante, la photo sera trop sombre.

Dans le cas d’une sous-exposition ou surexposition, il sera nécessaire d’intervenir sur le triangle d’exposition pour la corriger.

 

Les 4 règles importantes

Juste avant de passer à la preuve par l’image de la puissance de ce triangle d’exposition, il est nécessaire de retenir les 4 règles suivantes:

1/ Pour l’ouverture du diaphragme

Pour la même vitesse d’obturation et la même sensibilité ISO, si le diaphragme est ouvert deux fois plus grand (ex: passage de f/4 à f/2,8), la quantité de lumière reçue par le capteur sera deux fois plus importante. Donc la photo sera deux fois plus lumineuse.
A l’inverse, un passage au diaphragme supérieur (de f/4 à f/5,6), la photo sera deux fois moins lumineuse.

2/ Pour la vitesse d’obturation

Pour la même ouverture de diaphragme et la même sensibilité ISO, si vous multipliez par deux la vitesse d’obturation (ex: Passage de 1/100s à 1/200s), la quantité de lumière reçue par le capteur sera deux fois moins importante. Donc la photo sera deux fois moins lumineuse.
Ici aussi, en divisant par deux la vitesse d’obturation (de 1/400s à 1/200s),  la photo sera deux fois plus lumineuse.

3/ Pour la sensibilité ISO

Pour la même ouverture de diaphragme et la même vitesse d’obturation, si vous multipliez par deux la sensibilité ISO (ex: Passage de ISO 200 à ISO 400), la quantité de lumière reçue par le capteur sera deux fois plus importante. Donc la photo sera deux fois plus lumineuse.
Vous allez voir que c’est bien fait puisqu’en divisant par deux la sensibilité ISO (de ISO 800 à ISO 400), la photo sera deux fois moins lumineuse.

4/ Les paliers

Prenez votre appareil photo et allumez-le.
Pour chacun de ces paramètres, essayez de passer de:

  • f/4 à f/2.8 pour l’ouverture du diaphragme
  • 1/200s à 1/100s pour la vitesse d’obturation
  • ISO 200 à ISO 100 pour la sensibilité ISO

Vous avez peut-être remarqué une chose qui vous paraîtra insignifiante au premier abord mais qui fera toute la différence très bientôt.

Alors, vous avez une idée. Non !!!

Pour chaque paramètre, vous êtes passé par 3 paliers (ou 3 crans) sur la molette:

  • f/4 – f/3.5 – f/3.2 – f/2.8
  • 1/200s – 1/160s – 1/125s – 1/100s
  • ISO 200 – ISO 160 – ISO 125 – ISO 100

Pour doubler ou diviser par deux l’ouverture, la vitesse ou la sensibilité ISO, il est nécessaire de modifier chaque paramètre de 3 crans sur la molette.
Et justement, ces paliers sont également utilisés sur l’échelle d’exposition.
Les valeurs de cette échelle sont exprimées en IL (indice de Lumination). Il est important de retenir que le passage de 0 à +1IL signifie qu’il y a 2 fois plus de lumière entrant sur le capteur. A +2IL, c’est 4 fois plus de lumière.
Et inversement, à -1IL, il y a 2 fois moins de lumière entrant sur le capteur.

Triangle d'Exposition

Comme la nature est bien faite, vous avez sans doute remarqué que pour passer de 0 à +1IL, il faut passer par 3 paliers: +1/3IL; +2/3IL; +3/3IL=+1IL.

A chaque fois que vous modifiez d’un cran un des paramètres du triangle d’exposition, vous modifiez d’un tiers (un palier) la quantité de lumière entrant sur le capteur.

Ces règles sont absolument essentielles pour la compréhension du triangle d’exposition.
Vous verrez qu’en les appliquant et en comprenant les études de cas que nous allons voir juste après, le triangle d’exposition n’aura plus aucun secret pour vous. 😉

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:   Ma photo est floue... Au Secours !!! - Mise au Point

Quelques études de cas

Et justement, pour définitivement comprendre la complémentarité de ces 3 paramètres et l’utilisation du triangle d’exposition, nous allons étudier plusieurs photos d’un même sujet.
Elles ont étés prises au même moment, avec le même appareil. Seul le réglage du triangle d’exposition change.

Triangle d'ExpositionTriangle d'ExpositionISO 100 – f/4 – 1/100s

Comme vous le voyez sur cette photo, les réglages du triangle d’exposition n’ont pas permis d’obtenir une bonne exposition. On se retrouve avec une sous-exposition de -1IL.
L’objectif est de revenir à une exposition à 0. Dans notre cas, il est nécessaire de doubler la quantité de lumière allant sur le capteur pour supprimer cette sous-exposition.

Et pour ce faire, plusieurs solutions s’offrent à nous.

 

 Jouer sur l’ouverture du diaphragme

Comme je l’ai dit plus haut, pour doubler la quantité de lumière, il est nécessaire de doubler l’ouverture du diaphragme.
En passant de f/4 à f/2,8, l’ouverture du diaphragme est bien doublée donc la quantité de lumière également. On se retrouve avec une exposition à 0.

Triangle d'ExpositionTriangle d'ExpositionISO 100 – f/2,8 – 1/100s

Ceci a permis de corriger la sous-exposition mais dans un même temps, de modifier le rendu esthétique.
Pour rappel, augmenter l’ouverture du diaphragme permet également de réduire la profondeur de champs. Le flou d’arrière-plan est ici beaucoup plus marqué.

 

Jouer avec la vitesse d’obturation

Reprenons la première photo en jouant maintenant sur la vitesse d’obturation plutôt que l’ouverture du diaphragme.
Ici, pour doubler la quantité de lumière, il est nécessaire de diviser par deux la vitesse d’obturation.
En passant de 1/100s à 1/50s, la vitesse d’obturation est bien divisée par deux ce qui permet de doubler la quantité de lumière.

Triangle d'ExpositionTriangle d'ExpositionISO 100 – f/4 – 1/50s

Comme vous le voyez, l’exposition est absolument identique à celle obtenue lorsque l’ouverture du diaphragme a été modifiée.
Par contre, vous aurez noté que le flou d’arrière-plan est moins marqué puisque l’ouverture est restée sur f/4.

 

Jouer avec la sensibilité ISO

Comme vous vous en doutez, si vous doublez la sensibilité ISO (Passage de ISO 100 à ISO 200), la quantité de lumière est également doublée.
Si vous vous rappelez ce que j’ai dit dans le premier article, sur l’influence de la sensibilité ISO sur vos photos, vous savez qu’à ISO 200 il n’y aura aucune dégradation de l’image.

Triangle d'ExpositionTriangle d'ExpositionISO 200 – f/4 – 1/100s

Ce qui permet d’obtenir exactement le même rendu que celui obtenu en jouant sur la vitesse d’obturation.

 

Jouer sur 2 voire 3 paramètres

Pour finir, je vous montre une dernière alternative à l’utilisation du triangle d’exposition.
Jusque-là, nous avons joué sur un seul paramètre à la fois mais pourquoi ne pas jouer sur les 3 en même temps.
Je vous ai dit tout à l’heure, que chaque paramètre du triangle d’exposition fonctionne par tiers de paliers. Même chose pour l’échelle d’exposition.
Il est donc tout à fait possible de corriger une erreur d’exposition en jouant sur 2 voire 3 de ces paramètres.

Triangle d'Exposition
Triangle d'ExpositionISO 125 – f/3,5 – 1/80s

Sur cette photo, l’exposition est identique aux photos précédentes et pourtant j’ai modifié les 3 paramètres en même temps.
Revenons en détails sur cette configuration du triangle d’exposition:

  • ISO 100 à ISO 125: on gagne 1/3IL

Triangle d'Exposition

  • f/4 à f/3,5: on gagne également 1/3IL

Triangle d'Exposition

  • 1/100s à 1/80s: et pour finir on gagne le dernier 1/3IL

Triangle d'Exposition

Chaque paramètre ayant été modifié d’un tiers dans l’optique d’augmenter la quantité de lumière disponible, on corrige le problème de sous-exposition de -1IL.

 

Et avec 2 paramètres

Vous auriez également pu n’utiliser que 2 paramètres pour corriger cette sous-exposition.
Par exemple, si la vitesse d’obturation ne doit pas descendre en dessous de 1/100s parce qu’il y a un risque de flou de bougé.

Le triangle d’exposition aurait pu être:

  • f/3.2 modifiée de 2 paliers pour gagner 2/3IL

Triangle d'Exposition

  • 1/100S n’est pas modifiée
  • ISO 125 modifiée d’un seul palier pour gagner le dernier 1/3IL

Triangle d'Exposition

Comme vous le voyez dans ces différents cas, il n’y a pas de recette miracle ni de trio gagnant. Il y a plusieurs manières d’obtenir l’exposition voulue et il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises manières.

Par contre, chaque configuration du Triangle d’Exposition aura une influence sur le rendu esthétique de vos photos.
Dans la première partie, je vous ai donné l’influence de chaque paramètre sur la lumière mais également sur le rendu esthétique de vos images.

Une seule chose doit dicter vos choix: le rendu esthétique.
C’est votre intention artistique qui dictera la configuration du Triangle d’Exposition.

Et pour le faire, il vous faut déterminer un paramètre prioritaire.
Je vous donne une méthode que j’utilise à chaque fois et qui me permet d’être plus efficace.

 

4 questions pour configurer ce Triangle d’Exposition

Avant de prendre des photos d’un même sujet, je prends quelques secondes pour me poser 4 questions sans même me soucier de la lumière disponible.

En tout cas dans un premier temps.
Croyez-moi, ces quelques secondes de réflexions vous seront bénéfiques au final.

  • Quelle est le sujet que je veux photographier ?
  • Est-il en mouvement ?
  • Si oui, faut-il le figer ?
  • Si non, quelle profondeur de champs je souhaite avoir ?

Ces quelques questions vont vous permettre de déterminer le paramètre prioritaire. Celui qui vous permettra d’obtenir le rendu esthétique que vous souhaitez. Celui qui déterminera les deux paramètres qui serviront à ajuster l’exposition de la photo.

1- Qu’est-ce que je veux photographier ?

S’agit-il d’une personne, d’un objet, d’un animal, d’une voiture, d’une architecture…
Cette première question va vous permettre d’étudier votre sujet et de percevoir rapidement les quelques contraintes auxquelles vous devez faire face.

2- Est-il en mouvement ?

Si c’est un objet ou un monument, la réponse est non. Vous pouvez passer à la question 4.
Par contre, si c’est un enfant ou un animal par exemple, la rapidité du mouvement va entrer en ligne de compte.

3- Si oui, faut-il le figer ?

Si l’enfant est en train de faire du vélo, il sera important de figer le mouvement pour ne pas qu’il soit complètement flou.
De là, un paramètre doit être prioritaire sur les autres: la vitesse d’obturation.
Une fois ce réglage effectué, il sera important de ne pas y revenir.
Ensuite, vous utiliserez l’ouverture du diaphragme et la sensibilité ISO pour affiner l’exposition de la photo.

4- Si non, quelle profondeur de champs je souhaite avoir ?

Si vous jugez qu’il n’est pas nécessaire de se concentrer sur son mouvement parce qu’il est faible ou inexistant, votre attention devra se porter sur la profondeur de champs.
Et pour ça, un paramètre deviendra prioritaire: l’ouverture du diaphragme.
Ensuite, vous utiliserez la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO pour affiner l’exposition de la photo.

Lorsque j’ai débuté dans la manipulation du triangle d’exposition, ces 4 questions m’ont beaucoup aidé.
Elles vont vous permettre de vous fixer un cadre de réflexion pour éviter de partir dans tous les sens.
Surtout au début.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:   Exposition Flash - Démystification en 5 étapes (29/52)

Si vous vous demandez pourquoi la sensibilité ISO n’est jamais un paramètre prioritaire c’est que vous êtes un petit malin qui n’a pas écouté mon conseil en début d’article. 🙂
Je fais quand même un petit aparté qui pourra servir à tout le monde.

La sensibilité ISO va permettre de booster le signal reçu par le capteur de votre appareil. En des termes plus concrets, elle va servir à booster la quantité de lumière reçue par le capteur.
Par contre, plus vous augmentez cette valeur, plus vous allez dégrader vos photos. L’ampleur de cette dégradation dépend fortement de la qualité de votre appareil photo.

Donc, je vous redonne le conseil que j’ai donné dans la première partie:
Utiliser la sensibilité ISO la plus basse possible pour obtenir une bonne exposition.

Si vous cumulez cette règle avec les 4 questions ci-dessus, vous devrez passer par les 3 étapes suivantes:

  • Trouver et régler le paramètre prioritaire (ouverture ou vitesse)
  • Utiliser l’autre paramètre pour trouver la bonne exposition (ouverture ou vitesse)
  • Utiliser la sensibilité ISO en dernier recours pour affiner l’exposition si la configuration des deux premiers ne permet pas d’y parvenir

 

En résumé

Maîtriser ce triangle d’exposition, c’est réussir à composer avec la lumière dans n’importe quelles conditions.

Surtout ne faites pas l’erreur que beaucoup de débutants font. Ne recherchez pas l’exposition parfaite dès votre première photo. C’est inutile car quasiment impossible et vous risquez de vous décourager par manque de résultats.

Je tiens à vous décomplexer avec ça.  Je pratique la photo depuis presque 10 ans, j’en ai fait mon métier et pourtant aujourd’hui encore lorsque je commence un shooting, mes premières photos servent uniquement à régler la bonne exposition.
Ne soyez pas obnubilé par l’exposition parfaite du premier coup.  Alors bien sûr, vous vous améliorerez au fur et à mesure du temps et de votre pratique.
Au début, il vous faudra peut-être une dizaine de photos pour obtenir l’exposition qui vous convient mais avec l’expérience, vous passerez à une ou deux photos maximum.

L’intérêt de comprendre et maîtriser le Triangle d’Exposition n’est pas de réussir une photo du premier coup mais de savoir comment agir rapidement sur celui-ci pour corriger une mauvaise exposition.

Savoir ce que l’on fait et pourquoi on le fait me semble être bien plus important et ceux dans n’importe quel domaine de la vie.

 

Exercice

Avant de conclure cet article, je vous donne 2 exercices qui vous permettront de vous exercer à la manipulation du Triangle d’Exposition. Comme nous l’avons vu plus haut, il n’y a pas qu’une seule solution.
Essayez d’en trouver au moins 2 et laissez-moi vos réponses en commentaire.

 

Exercice 1

Voici la photo avec l’exposition correcte.

Triangle d'Exposition

Si on modifie l’ouverture du diaphragme en passant de f/5.6 à f/4, l’exposition sera de +1IL.
Comment revenir à 0IL ?

Triangle d'Exposition

 

Exercice 2

Voici la photo avec l’exposition correcte.

Triangle d'Exposition

Si on modifie la vitesse d’obturation en passant de 1/50s à 1/400s, l’exposition sera de -3IL.
Comment revenir à 0IL sans dépasser une ouverture de f/8 ?

Triangle d'Exposition

 

Pour finir

Et comme le dit si bien le titre de cette série d’articles.
Comprendre le fonctionnement du Triangle d’exposition ne vous servira absolument à rien si vous continuez à utiliser le mode automatique.

Comme vous le diront tous les photographes: “Ce n’est pas l’appareil qui fait le photographe !

Donc ne le laissez plus décider à votre place.
Prenez la main sur vos photos grâce aux modes semi-auto et manuel.

C’est justement ce que je vous propose de découvrir dans la dernière partie de cette série “3/3 – Comment passer au mode Manuel en 3 étapes”.
Je vous donnerais toutes les clés, toutes les astuces, tous les avantages/inconvénients de ces différents modes.

Attention vous allez passer du côté de la lumière et vous risquez de devenir accro.

J’attends vos réponse aux exercices en commentaires. 🙂

 


Cliquez sur ce lien pour consulter la dernière partie


 

Partager l'article :
  •  
  •  
  • 63
  •  
  •  
  • 72
    Partages

Cet article a 6 commentaires

  1. exercice 1: f4 1/100 et 100iso
    exercice 2 f8 1/400 et 400 iso
    est ce bien cela?

    1. Bravo, c’est exactement ça. Vous avez bien compris l’influence des différents paramètres sur l’exposition de la photo.

  2. Hubert :
    Exercice 1 :
    pour f/4 et iso 100 n’est-ce pas plutôt vitesse =1/400 ???? pour revenir à 0

    1. Oupsss !!!! Vous avez entièrement raison Hubert. J’ai fait une correction un peu rapide de la réponse de Astier.
      Bravo et merci pour cette correction. 😉

  3. Merci pour cet article super clair
    Ex 1 : F4 – 1/400 – 100 iso
    Ex 2 : F8 – 1/400- 400 iso
    🙂

    1. Bonjour Béa,

      Merci.😉
      C’est top, tes deux réponses sont bonnes. Tu as parfaitement compris le triangle d’exposition et l’influence des 3 paramètres entre eux. 😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu

Recevez l'E-book - 15 astuces pour photographier des enfants