Comment bien gérer les photos de groupe ? (24/52)

Dans cette vidéo, je réponds à la question de David sur un thème que tout photographe a déjà rencontré au moins une fois: bien gérer les photos de groupe.

La photo de groupe implique certaines précautions à prendre pour que tout le monde soit net sur la photo.
Je vous parle en détails des 3 paramètres importants à prendre en compte pour bien maîtriser la profondeur de champs.

  • Le choix de la mise au point
  • L’ouverture du diaphragme
  • La distance qui vous sépare de votre sujet

Et, je vous donne ma méthode pour gérer au mieux la photographie de groupe.

Lien direct vers ma chaîne Youtube Apprendre la photo d’enfant.
N’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne Youtube pour ne rater aucune de mes prochaines vidéos. 😉

Transcription texte: Bien gérer les photos de groupe

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo d’apprendre la photo d’enfant.

J’espère que vous avez passé de très belles fêtes de noël. Moi, j’ai été relativement gâté, les fêtes se sont vraiment très bien passées. J’espère que vous aussi vous avez passé de bons moments en famille.

Et, justement, après quelques jours de repos et juste avant le jour de l’an qui arrive à grands pas, je voulais vous faire cette vidéo pour répondre à la question de David. Elle va m’amener à vous parler de la photo de groupe. On a tous été amenés à faire des photos de groupe au moins une fois.

Et, dans sa question, il me demande comment gérer les photos de groupe. À quel endroit faire la mise au point, quelle ouverture utilisée et à quelle distance se mettre du sujet.

Toujours dans l’idée d’avoir tout le monde net sur la photo. C’est un peu le but d’une photo de groupe. 😉

Je trouvais le sujet intéressant donc, j’ai décidé de l’inclure dans mon défi photo de vous proposer 52 astuces photo en 52 semaines.
Pour ceux qui ne connaissent pas ce défi, je vous mets un lien en cliquant ICI vers mon article dans lequel je vous explique un petit peu ce qui se trame derrière ce défi.

Donc, ce que je vous propose de faire, c’est de lire sa question en entier et d’y revenir un petit peu en détails juste après.

La question de David

Lorsque je dois faire une photo et que je souhaite avoir les sujet bien nets sur la photo de groupe (imaginons qu’ils soient plusieurs sur la photo à une distance plus ou moins similaires ou pas), sur qui faire la mise au point et qu’elle est la meilleure ouverture à choisir sachant que mon objectif est un 18-55 mm et que le meilleur piqué est à f/5.6.

Quelles astuces avec vous pour traiter une telle situation ?
Dois-je me rapprocher ou m’éloigner pour augmenter la zone de netteté ?

Alors David a dû creuser un petit peu le sujet parce que tous les points importants sont abordés pour bien gérer sa mise au point et sa zone de netteté.

Donc, c’est ce que je vais vous présenter dans cette vidéo.

Bien entendu, l’ouverture du diaphragme que tout le monde connaît. La distance qui nous sépare de notre sujet et plus précisément qui sépare votre appareil photo de votre sujet. Et, pour finir, une dernière règle concernant l’endroit où vous faites la mise au point.

C’est par ça que je vais commencer.

Alors, je vais vous présenter en détails les trois points et je finirai par la méthode que j’utilise pour faire une photo de groupe. En tout cas la démarche que j’utilise pour essayer d’avoir tout le monde net sur la photo.

La gestion de la mise au point

Le premier point que je vais aborder, c’est la gestion de la mise au point. À quel endroit faire la mise au point.
C’est la règle vraiment importante et qui n’est pas valable uniquement pour la photo de groupe. C’est vrai aussi pour la photo de portrait, de détails, un petit peu moins pour la photo de paysage parce que la zone de netteté étant relativement importante, vous avez une marge de manœuvre un peu plus confortable.

Pour tout ce qui est portrait, on aime avoir un rendu artistique un peu plus sympa. Avoir un beau flou d’arrière-plan et du coup réduire un petit peu la profondeur de champ. Malheureusement, c’est ce qui peut être une source de flou sur nos photos.

Donc, ce qu’il faut savoir, c’est la répartition de la zone de netteté par rapport à l’endroit où vous faites la mise au point et elle ne se répartit pas d’égal à égal entre l’avant et l’arrière.
Il y a une approximation connue de tous, mais qui n’est pas loin de la vérité. La zone de netteté est de 1/3 devant l’endroit où vous faites la mise au point et 2/3 derrière.

C’est-à-dire, vous faites la mise au point sur un endroit bien précis et il y aura 1/3 de la zone de netteté qui sera devant cette mise au point et 2/3 derrière. Alors si vous avez un problème avec les chiffres, ce n’est pas très important de retenir le “1/3-2/3”.

Ce qui est vraiment important de savoir et de retenir, c’est que la zone de netteté est plus importante derrière l’endroit où vous faites la mise au point que devant.

Donc, si vous avez un groupe important, les personnes ne vont pas être toutes sur le même plan. Dans ce cas-là, il est important de faire la mise au point sur la personne la plus proche de vous. Ça réduira un petit peu vos sources d’erreurs et vous serez un peu plus certains d’avoir tout le monde net sur la photo.  

Si vous faites la mise au point sur une personne au milieu, ceux de l’arrière seront certainement net, mais ceux de l’avant, c’est beaucoup moins certains. Donc,  faites toujours la mise au point sur la personne la plus proche de vous.
Et, c’est valable pour n’importe quel autre sujet. Si on prend par exemple un portrait d’enfant. Pour un portrait de face incluant son regard, les deux yeux sont sur le même plan donc peu importe l’endroit que vous choisirez, vous n’aurez aucun problème.

Par contre, si cet enfant est légèrement de profil ou de 3/4, vous aurez les deux yeux sur un plan différent. Donc là, et je le répète régulièrement dans mes vidéos ou dans mes articles de blog, il est vraiment important de faire la mise au point sur l’œil le plus proche de vous si vous voulez être certains d’avoir les deux yeux net sur la photo. C’est vraiment la chose importante à savoir et à appliquer systématiquement.

L’ouverture du diaphragme

On a également l’ouverture qui est un paramètre beaucoup plus connu.
Plus vous ouvrez votre ouverture (f/2.8, f/1.8, f/1.4), plus vous réduirez la zone de netteté. Donc, vous aurez un joli flou d’arrière-plan, mais une zone de netteté beaucoup plus étroite. C’est important à savoir et notamment pour la photo de groupe. S’aventurer sur du f/2.8 voire f/1.8, c’est très risqué voire quasiment impossible de faire une belle photo de groupe à ces ouvertures-là.

La distance entre le sujet et le photographe

Ensuite, on a la distance qui sépare votre appareil photo de votre sujet. Elle est importante et on y pense un peu moins quand on est sur le terrain. Mais, elle est tout aussi importante parce qu’elle a un impact direct sur la zone de netteté.

Plus vous êtes proche de votre sujet, plus vous réduisez la zone de netteté. Et, plus vous vous en éloignez, plus vous augmentez cette zone de netteté.

C’est important de le savoir et vous avez deux solutions pour augmenter ou diminuer cette zone de netteté donc de vous rapprocher ou de vous éloigner.
Soit de le faire physiquement en vous rapprochant de votre sujet où en vous éloignant avec vos jambes. Et, oui, c’est tout bête, mais c’est ce qu’il faut faire.
Soit vous le faites à l’aide de votre objectif. Alors, David nous dit qu’il utilise un 18-55 mm donc il a la possibilité de zoomer et dézoomer. C’est exactement la même chose s’il avance où s’il recule physiquement.

Bien sûr, si vous avez un 18-200 mm, vous pourrez zoomer et dézoomer beaucoup plus, mais l’idée est là même. Vous allez réduire la distance qui vous sépare de votre sujet donc vous allez réduire la zone de netteté. Idem, si vous dézoomer.

Donc voilà un petit peu les trois choses qu’il faut maîtriser et qu’il  faut bien avoir en tête quand on veut gérer correctement sa zone de netteté, sa profondeur de champ. Et, ainsi gérer les photos de groupe de la meilleure des façons.

 Ma méthode pour gérer les photos de groupe

David nous parle du piqué de son objectif à f/5.6. C’est bien de le savoir, mais cette donnée est quand même beaucoup plus importante pour des photos de paysages que des photos de portrait.
Attention, je ne dis pas que ce n’est pas utile de le savoir pour la photo de portrait. 
Mais, le problème que vous allez avoir si vous voulez vraiment utiliser la meilleure ouverture que votre objectif vous offre, vous allez vous mettre une énorme contrainte technique.

Vous allez devoir photographier des personnes dans le cadre d’une photo de groupe donc il va y avoir du mouvement, il faut que tout le monde soit net sur la photo. C’est vraiment très important et vous allez devoir jouer avec plusieurs composantes et notamment la lumière disponible.

Alors, je ne parle pas de la lumière artificielle pour les photos de groupe. La gestion de la lumière artificielle est un sujet bien particulier.
Alors, ce que je fais la plupart du temps pour mes photos de groupe dans le cadre de mariages ou de baptêmes par exemple c’est de me fixer à f/5.6 pour commencer. Et, pour des photos de groupe ou il y a pas mal de monde (10-15 personnes), les personnes ne sont pas sur le même plan donc je descends rarement en dessous de f/4 parce qu’en dessous, la zone de netteté est très étroite. Ensuite, je joue avec la vitesse d’obturation et
la sensibilité ISO pour récupérer un maximum de lumière pour bien exposer ma photo.

Et là, c’est à vous de connaître les limites de votre appareil photo en terme de gestion de la sensibilité ISO. Faites des essais avec des sensibilités différentes et analysez les résultats. Ils vous donneront une indication plus précise sur la gestion du bruit numérique et la limite à ne pas dépasser pour ne pas trop dégrader la photo.

Ensuite, pour la vitesse d’obturation, tout dépend des conditions dans lesquelles vous prenez la photo. Pour des photos de groupe lors d’un mariage par exemple, je dois enchaîner les photos donc mon appareil est posé sur un trépied. Ce qui me permet de me concentrer sur le placement des gens. Du coup, j’ai toujours le même cadrage et j’ai juste a appuyer sur le déclencheur une fois que tout le monde est placé.

Fixer l’appareil photo sur un trépied permet de pouvoir baisser encore un peu plus la vitesse d’obturation pour éviter le flou de bougé. Ça vous permet de récupérer encore un petit peu de lumière et de fermer un peu plus le diaphragme comme ça vous vous garantissez une belle marge de manœuvre.

Voilà, la technique que j’utilise pour gérer les photos de groupe efficacement.

 Un cas un peu particulier

J’ai été amené une fois à abaisser encore un petit peu plus la vitesse d’obturation et à faire appel aux personnes que je photographiais.
Si les personnes bougeaient, j’aurais eu un flou de mouvement donc une photo de groupe ratée bien évidemment.

Dans un cas comme celui-ci, n’hésitez pas à leur expliquer. Alors, je ne vous demande pas de faire une formation éclair. Ce n’est pas le but et de toute façon les gens s’en foutent et ils ont bien raison. Ils sont là pour faire une photo de groupe non pour prendre un cours de photo.

Soyez pédagogue et expliquez-leur très simplement que le peu de lumière disponible entraîne quelques contraintes.

Dans ce cas précis, les photos de groupe se faisaient en fin de journée donc j’avais beaucoup moins de lumière disponible. J’ai tout simplement expliqué aux gens que: “pour que tout le monde soit net sur la photo, j’ai besoin d’utiliser encore un peu plus de lumière et là je n’en n’ai pas assez. Donc, je ne pourrais pas faire la photo sans votre aide.

Impliquez-les dans la réalisation de la photo, les gens adorent ça, je peux vous l’assurer. Donc, je leur ai tout simplement dit “j’ai besoin de votre aide pour réussir cette photo parce que je vais devoir jouer avec certains paramètres et si vous bougez pendant que je prends la photo, elle sera ratée et vous serez flous. Donc, la photo sera complètement loupée et partira à la poubelle. Donc, surtout, quand je vous donnerai le GO, je vous demanderai de bouger vraiment le moins possible pour que tout le monde soit net sur la photo et ainsi avoir une belle photo de groupe pour faire plaisir aux mariés, aux parents si c’est dans le cadre d’un baptême ou aux grands-parents ou peu importe.

Donnez-leur la raison pour laquelle vous demander leur aide, dites-leur bien que vous avez besoin d’eux pour réussir cette photo. Surtout, n’hésitez pas à leur expliquer simplement.

Pour finir

Voilà, j’ai répondu à la question de David. En tout cas, j’espère que j’ai répondu le plus précisément possible.

Malheureusement, dans la photo portrait ou dans n’importe quel domaine photo, il n’y a pas de réglages prédéfinis qui marcheront dans tous les cas. Tout dépend des conditions de lumière dans lesquelles vous faites la photo. Dans le cas de photo de groupe, tout dépend également du nombre de personnes présentes.

Ayez bien en tête tous les paramètres dont je vous ai parlé dans cette vidéo.


Surtout, n’hésitez pas à me poser toutes vos questions comme David l’a fait et je l’en remercie. Il y a une vidéo dédiée sur
ma chaîne YouTube. Je vous mets le lien en bas de l’article où je vous invite à me poser toutes vos questions et j’y réponds justement par le biais d’une vidéo.

Alors, j’ai une ou deux questions de retard parce que mon calendrier de l’avent spécial photo d’enfant m’a pris pas mal de temps au mois de décembre. Donc, je n’ai pas pu répondre rapidement aux questions que vous m’avez posé, mais là, je vais le faire dans les jours et les semaines qui arrivent.

N’hésitez pas également à vous abonner à ma chaîne comme ça vous serez au courant des dernières vidéos publiées. Je vous mets le lien en bas de l’article.

Et pour ceux n’ayant pas récupéré le “kit de voyage du Photographe Débutant” vous trouverez un formulaire en dessous de l’article et sur le côté pour en faire la demande. Il contient 14 fiches pour supprimer les 5 frustrations du Photographe Débutant.

Je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo.

Bye Bye !!! 😉

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:   Inspiration Photo - 4 outils pour la trouver (27/52)

Les liens utiles


 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu

Recevez l'E-book - 15 astuces pour photographier des enfants