7 conseils pour réussir vos photos en intérieur (10/52)

Cette photo n’a pas été prise au hasard parce que la salle de bain est un endroit parfait pour vous entraîner. Vous allez pouvoir, au prochain bain de votre enfant, appliquer les conseils de cet article à vos photos en intérieur.

Idées photos en intérieur

 

Les difficultés des photos en intérieur

Que ce soit lors d’une réunion de famille, d’un anniversaire, de Noël, du jour de l’an ou n’importe quels autres événements, on a tous été confrontés à la difficulté de faire des photos en intérieur.
Les invités sont tous flous, les photos trop sombres ou complètement orange et j’en passe…

Les résultats sont divers, mais la cause est toujours la même : LA LUMIÈRE !!!

On peut décomposer cette cause en 2 catégories :

  • le manque de lumière : photo floue, sombre, bruitée
  • la couleur de la lumière : dominante orange

Malheureusement, dans certaines conditions, il faudra faire des compromis pour réussir à faire de belles photos. 

C’est ce que nous allons voir dans cette dixième astuce de mon défi 52 astuces en 52 semaines.

 

Conseil N°1 – Faire entrer la lumière

Ça paraît évident et ça l’est !
Vous savez tous, maintenant que vous avez lus mes précédents articles, que la matière première pour un photographe c’est la lumière. 😉

Malheureusement pour des photos en intérieur il en manque toujours plus ou moins. Il va donc falloir utiliser tous les moyens à notre disposition pour tirer parti du maximum de lumière disponible. Et pour ça, il faut ouvrir le plus possible le diaphragme de votre objectifL’idéal dans cette situation serait d’avoir un objectif ouvrant au minimum à f/2.8.

Ceci vous permettra d’avoir plus de flexibilité pour la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO.

Si vous n’avez absolument rien compris aux 3 lignes précédentes, je vous invite à lire mon article sur les 3 paramètres fondamentaux en photo :

Compromis

La contrepartie d’ouvrir en grand le diaphragme, c’est la profondeur de champ.
Malheureusement, vous ne pourrez pas avoir les deux. Il faut récupérer un maximum de lumière donc obligatoirement la profondeur de champ sera réduite.

Quel impact sur les photos ?
Si vous prenez un groupe de personnes, une partie voire une petite partie (notamment à f/1.8 et en dessous) sera nette. Le reste sera de plus en plus flou à mesure qu’on s’éloigne de l’endroit de la mise au point.

 

Conseil N°2 – Pas trop vite

Ce deuxième conseil découle du premier puisqu’il concerne la vitesse d’obturationIci, il va falloir analyser ce que vous voulez photographier.
Le réglage de la vitesse d’obturation dépendra du mouvement tout en sachant qu’une vitesse trop rapide ne pourra pas être utilisée.
Et oui, nous n’avons pas assez de lumière. Ce qui veut dire qu’en plus d’avoir ouvert la porte pour laisser entrer la lumière (Conseil N°1), il faut lui laisser le temps d’entrer sans lui claquer la porte au nez.

Compromis

Si la lumière vient vraiment à manquer, il sera sans doute nécessaire de ne pas prendre des personnes en mouvements puisque vous ne pourrez pas les figer.
Sauf si votre intention est de mettre en avant le mouvement, bien entendu !

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:   6 Photos pour comprendre un histogramme (12/52)

Conseil N°3 – Booster la lumière

Et c’est la sensibilité ISO qui va s’y coller. Petit rappel pour ceux qui ne sont pas passé par cet article.
Plus vous augmentez la sensibilité ISO, plus vous aurez l’apparition d’un bruit numérique (des points disgracieux sur les photos).

Les appareils récents étant de plus en plus performants dans la gestion de ce bruit numérique, on a un peu plus de marge de manœuvre. Vous pourrez donc vous aventurer vers des sensibilités ISO à 1600, 3200 voire 6400 dans certains cas. Pour des boîtiers plus haut de gamme, vous pourrez même aller plus haut.

Attention quand même. Monter à 3200 ISO pour vos photos en intérieur ne veut pas dire que vous n’aurez pas de bruit numérique. Certainement pas. Vous en aurez à coup sûr.
Le point positif, c’est qu’en restant sur ces valeurs, vous aurez toujours la possibilité de l’atténuer en post-traitement.
Mais pour ça, il faut shooter vos photos au format RAW.

N’ayant pas fait d’article sur l’utilisation du format RAW, je vous invite à suivre ce lien vers le blog apprenti-photographe. Vous aurez une explication très complète.

Compromis

Vu le manque de lumière, vous serez obligé de monter en ISO parce que l’ouverture et la vitesse ne vous suffiront certainement pas pour obtenir une bonne exposition.
En contrepartie, il faudra accepter de dégrader plus ou moins ces images en y ajoutant volontairement du bruit numérique. Et pour connaître les capacités de votre appareil photo à gérer ce bruit, je vous conseille fortement de faire des essais pour en connaître les limites.

 

Conseil N°4 – Pas de flash

Alors si vous lisez mes astuces, c’est que vous êtes au début de votre pratique photo. Je considère donc que vous ne possédez pas encore de flash cobra ou toute une installation en flash déporté.
Non, non, je veux parler de ce petit flash interne qui se lève tout seul si vous êtes en automatique.

Je vais peut-être vous paraître un peu brutal, mais ne l’utilisez pas pour vos photos en intérieur.
Sauf en cas de dernier, dernier, dernier, dernier, dernier…… Dernier, dernier recours !!!

Mais croyez-moi ou plutôt essayez par vous-même, les photos faites avec ce flash interne sont une catastrophe. Les couleurs sont toutes plates, les visages sans relief, sans ombre et souvent, ils auront même les yeux fermés parce que ce flash n’est pas orientable. Il envoie la lumière directement dans les yeux.

Compromis

Si vraiment les conditions de lumière sont difficiles, prenez le temps de faire quelques photos et de tenter de voir sur l’écran arrière de votre appareil, si les photos ne peuvent pas être rattrapées en post-traitement.
Vous allez obtenir des photos sombres certes, mais elles seront peut-être récupérables. Alors que la photo au flash, c’est une véritable plaie à rattraper voire même quasiment impossible.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:   50mm f/1.8 - L'objectif qui fera de vous un meilleur photographe (37/52)

Conseil N°5 – En rafale

Ce cinquième conseil pourra certainement vous sauver : le mode Rafale !!!

Par moment, vous allez flirter avec une vitesse d’obturation parfois limite pour figer un mouvement. Utiliser ce mode en petite rafale de 2-3 photos maximum, vous permettra d’en avoir au moins une de bien dans le lot.

Forcément, en faisant plusieurs photos d’un même moment, vous augmentez vos chances d’en avoir au moins une de bonne.

Compromis

Il est tout simple. Le tri des photos sera plus long parce que vous aurez des photos en double voire en triple. Donc privilégiez l’utilisation du mode rafale même si le tri des photos sera un peu plus long.

 

Conseil N°6 – Bien en appui

Un peu dans le même esprit que le conseil N°5, la vitesse d’obturation vous fera peut-être flirter avec des valeurs pouvant générer un flou de bougé.
Donc un conseil, il faut systématiquement adopter une position confortable et surtout le plus stable possible.

Alors, on évite de partir dans des numéros de funambule qui impressionneront peut-être votre entourage sur le moment, mais lorsque vous allez leur montrer les photos, ça risque de tiquer un peu.

J’ai écrit deux articles vous donnant plus d’informations sur le flou de bougé et les bonnes positions à adopter:

Compromis

Ben aucun en fait. De toute façon, même dans des bonnes conditions, je vous conseillerais toujours d’adopter une position stable. 😉

 

Conseil N°7 – Et mince c’est tout orange

Ah l’éternel problème de la photo complètement orange en intérieur. Je ne doute pas une seconde que ça vous es déjà arrivé. 😉
Ceci est dû à deux choses :

  • la nature de la lumière ambiante
  • le mauvais réglage de la balance des blancs

Pour faire le tour complet de la question, je vous invite à lire mon article :

Oui, je sais, c’est un peu facile, mais au moins vous aurez vraiment toutes les informations pour bien appréhender ce dernier conseil. 😉

Voilà, ces 7 conseils vous permettront de mieux appréhender n’importes quelles situations pour des photos en intérieur.

Je vous invite à me laisser un commentaire si vous avez des questions. Pour ceux n’ayant pas récupéré le “kit de voyage du Photographe Débutant” vous trouverez un formulaire en dessous de l’article et sur le côté pour en faire la demande.
Il contient 14 fiches pour supprimer les 5 frustrations du Photographe Débutant.

 


Cliquez sur ce lien pour consulter l’astuce N°11


 

Partager l'article :
  •  
  •  
  • 233
  •  
  •  
  • 261
    Partages

Cet article a 2 commentaires

  1. Voici un article très complet concernant la gestion technique pour prendre une photographie en intérieur. Je suis à 100% d’accord avec tout ce contenu.

    Pour compléter un peu cet article j’ajouterai qu’une photo en intérieure peu aussi avoir un rendu différent d’un rendu neutre tel qu’une prise de vue en extérieur. Par là, je veux dire qu’il est important de bien définir aussi le message que l’on souhaite passer.

    Pour illustrer mes propos, imaginons que nous souhaitons prendre en photo un couple dans une salle ce cinéma. Si nous appliquons rigoureusement l’ensemble des conseils ci-dessus votre photo sera effectivement techniquement parfaite. Mais… il y a de forte chance qu’elle n’évoque pas correctement le message car il manquera alors l’ambiance de l’éclairage tamisée d’une salle de cinéma.

    En conclusion, il est nécessaire de bien maîtriser les aspects techniques de la prise de vue, mais il est aussi très important de bien définir le message que l’on souhaite transmettre de la scène photographiée.

    Pour ce faire, n’oubliez pas d’adapter vos réglages afin de bien transmettre votre intention.

    Vincent (https://initiation-photo.com)

    1. Je suis à mon tour d’accord avec vous. Comme cette article est plutôt destiné au complet débutant, mon but est vraiment de donner le maximum de conseils pour réussir une photo en intérieur. Une fois ces conseils appliqués et maîtrisés, les barrières techniques sont beaucoup moins gênantes et il est donc bien plus simple de travailler sur le rendu esthétique.
      Si ça vous intéresse, c’est ce que j’ai fait dans mon article ou j’analyse une photo faites pour un gâteau d’anniversaire. J’explique les choix techniques que j’ai fait pour servir un rendu esthétique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu

Recevez l'E-book - 15 astuces pour photographier des enfants