Partager ses photos: 4 conseils pour être efficace (26/52)

La semaine dernière, j’ai essayé de vous convaincre de la nécessité de soumettre vos photos à la critique dans mon article “Être critiqué pour progresser en photo”.
Et, pour ce faire, il existe des outils extrêmement puissant et gratuit: Les réseaux sociaux et plus particulièrement les groupes Facebook.
Maintenant que vous en êtes convaincu, il faut savoir le faire efficacement. 😉
Partager ses photos peut être absolument contre-productif si vous n’utilisez pas la bonne méthode.

Vous avez déjà fait un pas immense en vous motivant et en prenant votre courage à deux mains pour prendre la décision de soumettre vos photos au regard des autres alors autant que ce soit vraiment bénéfique pour vous. 😉

partager ses photos

1- Faire une sélection rigoureuse

Il est très important de faire une sélection de vos plus belles photos, celles dont vous êtes le plus fier, même si elles sont imparfaites.

Elles vont laisser percevoir votre véritable niveau aux yeux des autres et ils pourront vous aider au mieux grâce à ça. Cette sélection vous obligera à prendre du recul sur vos photos. Vous allez les analyser avec un regard différent. C’est aussi le talent d’un photographe, qu’il soit amateur ou professionnel, de savoir trier et sélectionner ses meilleures images.

Celles qui sont au plus proches de votre sensibilité artistique, de votre approche photographique. Je prends toujours l’exemple du photographe préparant une série pour une exposition photo. Vous pensez qu’il choisit une centaine de photos à faire exposer. Bien sûr que non !!!

Dans la préparation, il va réaliser une sélection minutieuse pour construire une série cohérente et qui représente au mieux sa sensibilité artistique, sa touche personnelle.

La qualité doit primer sur la quantité !

Ne jetez pas votre dévolu uniquement sur les photos réussies techniquement parlant. Vous aurez certainement dans le lot des photos avec quelques petits défauts technique, mais ayant une charge émotionnelle forte.

Il suffit de s’inspirer des grands photographes de ce monde pour se rendre compte que leurs photos ne sont pas toujours techniquement parfaites. Par contre, elles font passer un message, dégagent une émotion, engendrent un sentiment fort chez le spectateur.

N’oubliez pas que vous souhaitez avoir des retours à la fois sur le fond et la forme. 😉
Avoir des retours extérieurs, des conseils sur votre technique photo est toujours très intéressant pour progresser surtout quand on débute. Mais, travailler votre œil de photographe est également important.

C’est lui et seulement lui qui vous permettra de trouver et rajouter cette petite touche supplémentaire sur vos images.

partager ses photos

2- Partager ses photos avec parcimonie

Ce conseil découle directement du premier puisque faire une sélection vous permettra déjà de limiter le nombre de photos que vous souhaitez soumettre à la critique. Vous êtes maintenant dans une démarche de progression par le partage. La critique constructive est votre seul but, il est donc nécessaire de partager ses photos correctement.

Les groupes acceptant une à deux photos par jour

En général, sur les groupes Facebook, les administrateurs limitent le nombre de partages à une ou deux photos par jour et c’est une très bonne idée.

Ne considérez pas cette règle comme une limite, mais comme un énorme avantage. 😉
Ceci va vous permettre d’affiner encore plus la sélection que vous avez faite précédemment. Repensez à notre photographe de tout à l’heure préparant son exposition photo.
Alors, lui, il va avoir des frais annexes (comme les frais d’impression) qui vont aussi le pousser à se limiter.
Dans notre cas, la facilité qu’offre Facebook nous donne envie de partager à outrance pour avoir le plus de retours possibles. Mais, combien seront pertinents ?

J’insiste, cette limitation est vraiment bénéfique. Elle vous imposera de partager seulement les photos que vous jugez intéressantes et pour lesquelles vous souhaitez vraiment avoir un avis extérieur.

Si vous voulez avoir des retours constructifs, il faut que votre approche de partage soit également constructive.

Les groupes photos “Open Bar”

Mais certains groupes ne donnent aucune limite. C’est open bar !!! 🙁
Pour toutes les raisons expliquées plus haut, je ne pense pas que ce soit une très bonne idée.

On se retrouve avec des personnes partageant 50, 60 photos sur une seule publication voire sur des publications différentes. Ce qui noie complètement les photos des autres photographes et rend la lecture de l’activité du groupe moins évidente et agréable.

Donc, si vous souhaitez vraiment partager vos photos dans ces groupes, imposez-vous quand même une limite d’une à deux photos par jour.
De toute façon, dites-vous bien que très peu de personnes voire aucune n’iront regarder les 50 images de votre dernière sortie photos. Les personnes vous feront peut-être un retour global en ayant vu seulement 10-15% du lot de photos. Et, c’est normal. Personne n’a vraiment le temps de regarder, d’analyser un lot de 50 photos pour en faire une critique argumentée. Vous risquez même d’obtenir des commentaires banals du style “très jolie”, “sympa ce modèle”… On est bien loin du retour constructif.

Pourquoi ?
Parce que, vous demandez de l’aide, un avis, un conseil à d’autres passionnés de la photo, mais vous ne leur facilitez pas la lecture et l’analyse de votre travail. Ils se sentiront découragés par toutes ces photos à regarder.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:   Exposition Flash - Démystification en 5 étapes (29/52)

partager ses photos

3- Choisir les bons groupes pour partager ses photos

Alors, il n’y a pas de bons ou de mauvais groupes. Il y en a juste qui, pour tout un tas de raisons, ne vous conviendront pas. Votre niveau par rapport à ceux des autres membres, le type de photo partagé, leurs centres d’intérêts…
Il est très difficile de voir si un groupe nous conviendra sans en être membre. D’ailleurs, la plupart sont fermés, vous obligeant à faire une demande pour le rejoindre et ainsi en voir le contenu.

Donc, un seul conseil: TESTEZ !!! 😉

Il est vraiment important de se sentir à l’aise avec les autres membres pour n’avoir aucune crainte de partager ses photos. Pour bien se familiariser avec l’activité du groupe et ces membres, soyez actif dans la vie du groupe pendant quelques semaines et faites un bilan à la fin.

Il est bien évident que si vous recherchez des conseils sur la photographie d’enfant, de famille, de nouveau-né et que le groupe contient une grande majorité de photographes de paysage, vous risquez de ne pas trouver votre bonheur.

Et puis, allez partager des photos d’enfant sur un groupe autre que le groupe Apprendre la photo d’enfant dédié à cette pratique, c’est proprement scandaleux !!! 😉

Non, je plaisante bien évidemment. 🙂

N’oubliez pas ! Vous êtes dans une démarche positive de progression donc inutile de continuer à participer à la vie d’un groupe dans lequel vous ne vous sentez pas à l’aise.
L’immense avantage de la photographie, c’est que les groupes Facebook dédiés à la photo sont nombreux.

Avec un peu de persévérance, je suis absolument certains que vous trouverez celui qui vous convient le plus.

partager ses photos

4- S’essayer au jeu de la critique

J’en ai déjà un peu parlé dans mon article “Être critiqué pour progresser en photo”. Si vous souhaitez avoir des retours de qualités de la part des membres, faites-en de mêmes pour eux.

Les groupes Facebook sont des espaces de partages, d’échanges entre passionnés. Ce ne sont pas des personnes à votre service. Vous ne pouvez pas demander à quelqu’un de passer quelques minutes sur votre photo si vous ne le faites pas pour la sienne.

S’essayer au petit jeu de la critique et au moins aussi important que de partager ses photos. Vous allez faire l’effort de regarder le travail des autres, de l’analyser et bien entendu de le critiquer toujours de manière constructive.
Vous serez de plus en plus apprécié au sein du groupe si votre démarche est sincère.

Il faut donner avant de recevoir !”

Oui, cette citation peut paraître banale, mais faites-en un leitmotiv et je peux vous assurer que le retour sera incroyable.

C’est ce que je vis chaque jour depuis que j’ai lancé ce blog. Je partage mes connaissances, mes inspirations, mes méthodes d’organisation, je vous fais découvrir d’autres photographes…

Et, en retour, j’échange régulièrement avec certains d’entre vous par messages privés ou depuis mon groupe Facebook “Apprendre la photo d’enfant”. J’ai également réalisé des coachings avec vous. Je reçois vos remerciements, vos encouragements, vos retours qui me permettent de sans cesse améliorer le contenu que je vous propose.

Pour faire simple, je n’ai jamais autant échangé autour de cette passion que depuis que j’ai créé mon blog. 🙂
C’est hyper gratifiant et flatteur de voir que mes conseils vous aident à avancer dans votre pratique de la photo. C’est vraiment ce qui me motive à continuer.

Donc, ayez une démarche sincère, constructive, aimable et vous verrez que les retours seront très enrichissants.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:   Devenir le Lucky Luke de la mise au point - Bouton AF-ON (9/52)

Comme d’habitude, c’est ma méthode, ma façon d’aborder le partage des photos mais ce n’est pas la seule et l’unique. Donc, n’hésitez surtout pas à venir me dire quelle est votre méthode pour partager vos photos. Je serai ravi d’ouvrir la discussion.

 


Cliquez sur ce lien pour consulter l’astuce N°27


 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  • 26
  •  
  •  
  • 30
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu

Recevez l'E-book - 15 astuces pour photographier des enfants