Hélène Douchet – Interview Passion Photo

Retrouvez tous les premiers mercredis du mois, l’interview d’un photographe. Il est important de s’instruire, de regarder ce que font les autres, leurs créations, leurs inspirations, leur travail, mais aussi leur personnalité et leur approche photographique. Passion Photo est une série d’interviews de photographes confirmés dont j’admire le travail et qui m’inspire au quotidien.
Aujourd’hui, j’ai le très grand plaisir d’accueillir
 Hélène Douchet sur mon blog. Elle travaille principalement autour des enfants et plus particulièrement les nouveau-nés dont c’est sa spécialité.

 


Hélène Douchet

Bonjour Hélène, un grand merci d’avoir accepté cette invitation. Étant Grenoblois, je suis vraiment ravi d’accueillir sur mon blog la première “Rhônalpine” de ce projet d’Interview – Passion Photo !
Le mois dernier, j’ai interviewé Stéphanie Dugauquier que j’avais découvert grâce à sa contribution dans le livre de Lisa Tichané “Les secrets de la photo d’enfants
. Mais, ce n’est pas la seule photographe que j’ai connue grâce à cet ouvrage puisque tu en fais également partie.
Pour celles et ceux qui te découvrent aujourd’hui, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Hélène Douchet :

Bonjour,
Je suis photographe spécialisée dans les portraits d’enfants. Je travaille essentiellement autour des nouveau-nés. J’ai 38 ans, 2 fils et je suis installée dans un petit village à la limite entre le Rhône, la Saône et Loire et l’Ain. Mon entreprise fêtera l’année prochaine ses 10 ans.

Hélène Douchet

Pour revenir sur ta contribution dans ce livre. Tu y donnes des conseils sur la photographie de nouveau-né, qui est une de tes spécialités. Nous savons tous que ce type de séance photo n’est pas sans risque et qu’il y a quelques règles importantes à respecter.
Donc, profitons de la présence d’une spécialiste.

Quels conseils pourrais-tu donner aux photographes ou aux parents qui souhaitent faire des photos de nourrisson ?

Hélène Douchet :

Je conseille de respecter le rythme du bébé et d’être à l’écoute de celui-ci d’une part. Au niveau des poses (notamment la froggy, les poses où le bébé est suspendu), il faut absolument qu’elles soient sécurisées (par des mains qui tiennent le bébé et qu’on enlève en éditant les images). Un bébé peut aisément faire un geste brusque et tomber. On retrouve des témoignages de bébés tombés en séances sur le site de l’association anglaise de photographes de nouveau-nés. Il faut absolument se former.

Hélène Douchet

Tu as notamment créé l’APSNN, l’Association de Photographes Spécialistes du Nouveau-Né.
Peux-tu nous en dire plus sur cette association ? Quel est son but ?

Hélène Douchet :

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:   Stéphanie Dugauquier - Interview Passion Photo

L’association a actuellement deux buts. D’abord de toucher les photographes professionnels en les sensibilisant aux bonnes pratiques et à la sécurité. Ensuite de toucher les parents avec des articles sur la photographie de nouveau-nés, mais aussi sur des choses plus classiques du monde de la puériculture.
Certains articles sont plus généralistes grâce à la participation notamment d’infirmières puéricultrices, sage-femme, ostéopathes, etc.

Hélène Douchet

Comme on peut le voir sur ton site web, ta pratique photographique est axée principalement autour de l’enfance. De la grossesse à la photo de famille, les enfants ont une place prépondérante dans ton quotidien.

Comment t’es venu cette passion pour la photo d’enfant ?

Hélène Douchet :

Au départ, je n’avais pas de domaine de prédilection et la spécialisation m’est venue naturellement. Je n’ai fait des mariages que pendant un an par exemple, je savais que le rythme sur un mariage ne collait pas avec ma personnalité.
J’ai besoin de prendre mon temps, d’observer et pas d’être à l’affût du moindre truc à ne pas louper. De plus, j’aime la spontanéité des enfants.

C’est un univers qui me touche beaucoup en tant que mère et j’aime par-dessus tout documenter la relation parent/enfant que je trouve riche.

Hélène Douchet

Une question toute simple. Que contient ton sac photo ?

Hélène Douchet :

Un nikon d600, un d700 pour dépanner, mon nikkor 50mm f/1.4G et un sigma 105mm macro. J’ai deux autres objectifs que je n’utilise presque pas (un 30mm et un 85mm).
Enfin, ça ne rentre pas dans mon sac, mais en studio il y a mon éclairage (un elinchrom RX one) sur parapluie d’1,8m.

Hélène Douchet

Et, si tu ne devais prendre avec toi qu’un seul objectif à mettre sur ton boîtier. Lequel aurait ta préférence ? Et, pourquoi ?

Hélène Douchet :

Le 50mm, il s’adapte à toutes les situations que je suis amenée à photographier. C’est d’ailleurs celui qui est tout le temps monté sur mon boîtier.

Hélène Douchet

Quelle est la chose que tu aimes le plus dans la photo ?

Hélène Douchet :

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:   Sarah Tailleur - Interview Passion Photo

Professionnellement parlant, mon autonomie. Sinon j’aime faire de nouvelles rencontres, découvrir de nouvelles personnes, voir grandir les bébés que j’ai photographiés.  

Hélène Douchet

Quelle est la chose que tu aimes le moins dans la photo ?

Hélène Douchet :

Toute la partie administrative (la comptabilité) et la partie prospection/marketing.  

Hélène Douchet

As-tu des projets importants en cours ou en prévision dans un futur proche ?

Hélène Douchet :

Pas spécialement pour le studio.

Hélène Douchet

Si tu ne devais donner qu’un seul conseil à ceux qui se lancent dans la photo et plus particulièrement dans la photo d’enfant ?

Hélène Douchet :

Patience ! C’est le maître-mot avec les enfants. Qu’ils n’aient que quelques jours ou qu’ils soient plus grands, dans la phase d’opposition. Il faut être patient pour créer du lien, ne pas imposer en jouant et en respectant.

Hélène Douchet

Et, pour finir, quelle question aurais-tu aimé que je te pose ?

Hélène Douchet :

Je ne sais pas, je trouve ça assez complet.  🙂


Un grand merci à Hélène Douchet d’avoir pris le temps de répondre à mes quelques questions. Cette interview vous aura permit d’en apprendre plus sur Hélène. Je vous invite vraiment à aller vous renseigner sur son association APSNN.
N’hésitez pas à partager cette interview pour faire découvrir Hélène à celles et ceux qui ne la connaitraient pas encore. Son travail mérite d’être vu tellement il est inspirant.

Et, si vous connaissez un photographe confirmé ou que vous en êtes vous-même un, vous pouvez me contacter par le biais de mon formulaire pour apparaître dans cette série.


Hélène DouchetHélène Douchet

“Boutique de sourires, larmes de joie et voyages dans le temps !”

 

 

Site WebFacebookInstagramAPSNN

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  • 10
  •  
  •  
  • 16
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu

Recevez l'E-book - 15 astuces pour photographier des enfants