Mini-Formation Photo N°1 – L’Exposition

Dans cette première mini-formation, je vais vous parler en détail de l’exposition photo. C’est la base de toute création photographique et il est très important d’en comprendre la construction pour réussir à s’épanouir en photo.

La lumière est la matière première du photographe qu’il soit débutant ou professionnel, il est obligé de composer avec la lumière disponible. Je vais donc, aujourd’hui, vous présenter en détails comment est réalisée une exposition, comment agir sur celle-ci et comment mesurer efficacement la lumière.

Et pour ça, nous allons parler longuement du fameux Triangle d’Exposition !!!

Lien direct vers ma chaîne Youtube Apprendre la photo d’enfant.
N’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne Youtube pour ne rater aucune de mes prochaines vidéos. 😉

L'exposition

Le Triangle d’exposition

C’est autour de cet outil que tout repose l’exposition d’une photo. C’est selon ce principe que votre appareil photo réalise sa mesure d’exposition pour vous l’afficher dans le viseur.
Et ce fameux triangle d’exposition est composé de 3 paramètres indissociable.

1- L’ouverture du diaphragme

Comme vous le savez peut-être, l’ouverture du diaphragme permet de gérer la profondeur de champ. C’est à dire que pour :

  • une grande ouverture (ex : f/1.8), la profondeur de champ sera très faible (particulièrement utilisée en portrait)
  • une petite ouverture (ex : f/16), la profondeur de champ sera très grande (très utilisée en photo de paysage)

Mais l’ouverture du diaphragme n’agit pas seulement sur le rendu esthétique de votre photo. En parallèle, elle impacte la quantité de lumière qui entre dans votre appareil photo.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu:   Comment mesurer ses progrès en photo ?

Plus vous utilisez une grande ouverture, plus vous faites entrer de lumière dans votre appareil photo. Et donc, plus votre photo sera lumineuse.

2- La vitesse d’obturation

Ce paramètre permet principalement de gérer le mouvement d’un enfant. C’est avec lui que vous réussirez à figer son mouvement ou au contraire le suggérer. Plus celle-ci sera rapide (ex : 1/1000s), et plus le mouvement sera figé.

Mais, de la même manière que pour l’ouverture du diaphragme, la vitesse d’obturation permet d’agir sur la lumière et plus particulièrement sur la durée pendant laquelle la lumière entre dans votre appareil photo.

Plus la vitesse est rapide, plus la durée pendant laquelle vous faites rentrer la lumière est courte. Et donc, moins la photo sera lumineuse.

3- La sensibilité ISO

Ce paramètre permet d’augmenter la sensibilité du capteur photo à la lumière. C’est à dire qu’il agit comme un booster de luminosité.

L’ouverture permet de gérer la quantité de lumière qui entre dans l’appareil photo et la vitesse la durée pendant laquelle celle-ci entre. Et, la sensibilité permet de booster toute cette lumière récupérée par l’ouverture et la vitesse.

Plus vous augmentez la sensibilité ISO, plus vous boostez la lumière, donc plus votre photo sera lumineuse.

Malheureusement, la contre-partie c’est qu’en augmentant un peu trop la sensibilité ISO, vous allez dégrader la qualité de votre photo en faisant apparaître ce qu’on appelle du bruit numérique.


Et retrouvez tous les autres cours de cette mini-formation :

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu

Recevez l'E-book - 15 astuces pour photographier des enfants